Liban 2007
Titre de la news Date

Tripoli (Trablous) 15-11-2007
Deuxieme ville du pays, Tripoli (trois villes) est agreable et possede un assez grand quartier medevial parcouru de magnifiques souks, pres de la citadelle St Gilles.
Ville phenicienne (IXeme BC) independante, elle fut ecrasee par les achemenides avant que ceux-ci ne soient balayes par Alexandre le Grand. Comme beaucoup d'autres villes du Liban, elle devint un important port de commerce quasimment independant sous les seulecides, puis les romains. Elle fut ensuite sous le controle des omeyyades, des abbassides puis des fatimides (egyptiens) jusqu'a son independance en 1069. La ville etait extremement riche grace au commerce maritime. Raymond de St Gilles construisit un imposant chateau non loin de la ville fortifiee bien avant que celle-ci ne tombe aux mains des croises en 1109, 10 ans plus tard. Elle fut reprise par les mamelouks en 1289.


Beyrouth 17-11-2007
Beyrouth est une ville moderne, trepidante, lieu du luxe et de la demesure. Detruite et reconstruite maintes et maintes fois, il ne reste plus rien de son passe.
Appelee Beruta sous les cananeens (XIXeme BC), elle n'etait qu'une ville de seconde importance sous les pheniciens (XIIIeme BC). C'est sous les romains (conquise par Pompee en 64 BC) que commence son essor economique, et devint au IIIeme AD un grand centre juridique (code Justinien). Detruite en 551 AD par un tremblement de terre, elle ne trouva pas sa gloire jusqu'a l'epoque moderne. Elle fut conquise par les arabes en 635, puis par les croises en 1110, les mamelouks en 1291, les ottomans en 1516.



Place des martyrs. Des camps de refugies, invisibles au premier abord, cotoient la place de l'etoile, centre hyper luxueux de Beyrouth.

Sidon (Saida) 20-11-2007
Il ne reste rien de la gloire et la richesse phenicienne de Sidon. Malgre tout le petit port de peche est charmant et le chateau maritime tres romantique. Une ballade dans les souks nous projette dans le moyen-age car il n'a quasiment pas change depuis.
D'origine neolithique, la ville commence a prosperer a la fin du IIeme millenaire avec le declin des influences egyptiennes et hittites. Son economie reposait sur le murex, un coquillage produisant la teinte pourpre qui rendit les pheniciens celebres. Detruite par les philistins (peuples de la mer) en 1200 BC, elle resista ensuite aux assyriens mais fut demantelee en 675 BC, puis par les chaldeens apres 13 ans de siege ! Elle connut son age d'or sous les perses, sa flotte etant impliquee dans les guerres contre l'Egypte et la Grece. La ville resta relativement autonome et prospere sous les seulecides et les romains. Son nom devint Saida lorsqu'elle fut conquise par les arabes en 667 AD. Elle passa de nombreuses fois aux mains des sarazins et des croisees, puis finalement les mamelouks en 1291 AD.


Byblos (Jbeil) 21-11-2007
Les ancients souks de cette ville sont si propres et si bien renoves qu'on se croirait en France, ce qui laisse une impression etrange.
Le site fut occupe des le neolithique ce qui lui permet de targuer le titre de plus vieille ville du monde continuellement habitee (tout est dans la nuance). C'etait une citee et un centre religieux (Astarte) importants des le IIIeme millenaire BC, dont la richesse provenait du commerce du bois de cedre avec les egyptiens.
Elle tomba sous les amorrites qui s'y etablirent (tribu semitique du desert qui regnerent egalement Babylone) vers 2100 BC, puis sous les hyksos en 1800 BC, avant de devenir un etat vassal egyptien en 1580 BC. C'est ici qu'on a retrouve les premieres traces de l'alphabet cursif (XIIIeme BC), considere comme l'ancetre du notre. La ville connut ensuite les invasions des peuples de la mer (1200 BC), assyriens, chaldeens, perses achemenides, Alexandre en 332 BC et prospera sous la periode hellenistique. Elle declina sous la periode romaine en raison de l'epuisement des cedres du mont Liban.
Conquise par les arabes au VIIeme AD, puis les croises en 1104 AD, chasses en 1266, elle resta avant tout une position strategique plutot qu'un port de commerce important.



Le site est un melange difficilement lisible mais tres particulier de toutes les epoques, du neolithique jusqu'aux ottomans. Seule une maison ottomane fut laissee apres les fouilles.



Temple des obelisques, construit par les hittites au debut du IIeme millenaire. Source du roi, point d'eau neolithique continuellement exploite et renforce au fil du temps. C'est ici qu'Isis s'assit et pleura, a la recherche d'Osiris.



Theatre romain (218 BC), dont les portiques miniatures devant la scene sont uniques dans l'architecture romaine. Eglise St Jean-Baptiste, construite par les croises en 1115 AD, dans la vieille cille.

Baalbek 22-11-2007
Ce site est tout simplement extraordinaire, j'en suis reste baba des heures.
Ville d'origine phenicienne, ce fut un lieu de pelerinage dedie a Baal au Ier millenaire. Sous controle seulecide au IVeme BC, les grecs l'appelerent Heliopolis. Pompee la rattacha a l'empire romain en 64 BC, la construction du temple de Jupiter debuta peu apres et durera plus d'un siecle. Celle du temple de Bacchus et de Venus commenca au IIeme AD et ne fut jamais terminee (ce projet aurait mobilise plus de 100 000 esclaves sur 10 generations). La demesure de ce site etait un moyen pour les romains d'affirmer leur puissance dans la region, ce devait etre egalement moins dispendieux que de le faire en Italie. Le temple de Jupiter est le plus grand jamais construit par les romains. La ville est prise par les arbaes en 636 AD aui lui redonne son nom semitique (Baal Bek = seigneur de la Terre)



Temple de Venus et son reste d'arche en equilibre. Vue d'ensemble du complexe religieux : cour hexagonale, grande cour, temple de Jupiter, temple de Bacchus sur le cote.



Seules 6 colonnes du temple de Jupiter subsistent. Grande cour avec bassin et autel sureleve en son centre, esplanade du temple de Jupiter.



Temple de Bacchus. Detail du propylee.



Interieur et restitution du temple de Bacchus.

Tyr (Sour) 24-11-2007
Au sud du Liban, Tyr est une petite ville balneaire ttranquille, avec une tres belle plage de sable fin. Il y a 2 impressionants sites romains. La ville etait formee d'une partie continentale et 2 iles proches permettant plusieurs points de mouillages. Le bras de mer entre les iles et la terre ferme fut comble au fil du temps.
Contemporaine de Sidon et Byblos, elle passa sous controle egyptien au IIeme millenaire. Elle devint un etat independant et le centre commercial le plus important de toute la Phenicie au Xeme BC, grace a des liens etroits avec les rois d'Israel. Elle resta relativement independante sous la domination assyrienne et fit du commerce jusqu'en bretagne ! La ville organisa de tres nombreuses rebellions a toutes les dominations, resistant a des sieges durant parfois plusieurs annees.
Un peu enerve par autant d'esprit d'independance, Alexandre rasa completement la ville en 332 BC. Mais 50 ans plus tard la ville avait reconquis son independance sous les seulecides. Elle resta assez autonome et florissante sous les romains et byzantins. Conquise par les arabes en 636 AD, les croises durent l'assieger plusieurs fois avant qu'elle ne tombe en 1124. Elle resista a Salaadin mais les croises l'abandonnerent en 1291 apres la chute de St Jean d'Acre. Elle declina ensuite lentement sous les mamelouks.



Fouilles d'El Bass, gigantesque necropole (je n'ai jamais vu autant de sarcophages romains) et cite imposante avec le plus grand hippodrome jamais construit par les romains (480 m. de long).



Fouilles d'El Mina, sur le rivage, avec une arene nautique unique chez les romains (une grande piscine en fait), et des thermes.

Quizzz 25-11-2007
Mais ou donc a ete prise cette photo ?
Pour gagner une bouteille de champagne, il me faut la ville et le nom du monument qui est juste a cote.