Hiver 08 2008
Titre de la news Date

Damas 15-01-2008
Encore ! Et oui. C'est parti pour la saison 2 !
Devinez la premiere chose que j'ai faite en arrivant ici : manger un shawarma bien sur !
message de Djinn le 17-01-2008 à 19:00
  c'est cool, te voilà de retour dans, semble-t-il, ta deuxième patrie maintenant. ça va être sympa de continuer le voyage avec toi. Profite-en bien, plein les yeux... et les papilles ! ;) Take care


French Connection 18-01-2008
Je suis passe du sac de 70 L a 40 L. Je transforme ma problematique poids en volume, mais je suis encore trop charge (13kg plus un petit sac a dos, je triche). Les derniers kilos sont difficiles a supprimer. Par exemple, j'ai pris du gel douche alors que j'ai du savon, chacun ses petits plaisirs. Ma trousse de toilette est finalement ce qui prend le plus de place. Desole a tous ceux qui m'ont offert des trucs de traveller, je n'ai pris que le couteau suisse. Mais ca me servira plus tard en randonnee sylvestre ;-)
La plupart des touristes de l'hotel n'en sont pas vraiment en fait , mais des etudiants qui viennent apprendre l'arabe quelques mois. J'avoue que je me sens un peu miserable face a ces gamins de 23 ans qui parlent deja 5 langues. Je rencontre beaucoup de gens (espagnol, irlandais, anglais, allemand, japonais, russe et enormement de francophones), tous interessants, j'en ai du mal a lire le journal plus de 10 min. Ces rencontres sont tres riches mais il n'y a au final que peu d'archetypes differents. J'ai l'impression d'etre au bord d'une riviere a regarder l'eau passer (bien qu'en fait je fasse partie de cette riviere). Ce peut etre passionnant ou ennuyeux, ce n'est qu'une question d'interpretation et d'humeur.
message de Ced le 18-01-2008 à 21:41
  Salut Xav, Alors te revoila parti On va suivre tes aventures de jour en jour porte toi bien et fais attention à toi


Damas 22-01-2008
Et oui je suis encore la, je passe beaucoup de temps au cyber. D'ailleurs j'ai fini les pages Jordanie et Liban. Je vais bientot retourner a Mar Mousa meme si je ne finis pas la Syrie on verra plus tard.
Aujourd'hui il neige a Damas ! Et du gros flocon.

Damas suite et fin 23-01-2008
Les pages sont finies. Pendant une semaine de discussions avec les backpackers, nous n'avons fait que parler de politique. C'est amusant de constater que les voyageurs sont en general passionnes de la chose publique (je sais tout de la politique suisse et australienne maintenant). Depart pour Mar Mousa, les prochaines news de Turquie !
message de lolo le 06-02-2008 à 19:16
  salut gzav,aucune news j'espere que c'est seulment des problemes de conection au net,il semblerait qu'il y est des faits plus que troublent a ce sujet,je balence un liens en esperant que ca passe :) prend soins de toi @+ alterinfo.net


Homs 10-02-2008
Voila, c'est le coeur serre que je quitte Mar Mousa. Malgre le calme du desert et de la vie monacale, l'experience fut intense a plus d'un titre. Je me sens tel un Mohican, qui apres avoir courru des jours a travers les steppes et la montagne, decouvre une foret vierge.
Le desert est surprenant. Il y a 15 jours c'etait le blizzard et la neige recouvrait la montagne (heureusement j'ai mon sac de couchage de compet), hier les fleurs ont commence a eclore, j'ai attrape une bonne insolation et je suis noir comme un egyptien.
Bye bye la Syrie, pays magnifique, si accueillant. Ce midi j'ai du prendre plusieurs bus au bord de la route entre Mar Mousa et Homs (pas plus de 40 secondes d'attente), et des passagers m'ont paye la course du dernier ! Sympathiser avec des gens en parlant 10 mots de leur langue, je ne pense pas que l'on verrait ca en France...
Je comprends maintenant pourquoi les syriens aiment Homs, bien que cette ville n'ait aucun charme pour un touriste de passage. Tout est propre, bien organise, et il y en a pour toutes les bourses. Quelle est la premiere chose que j'ai faite en ville ? Shawarma, falafel et foul bien sur !
message de Alain Gestin le 12-02-2008 à 09:07
  Content de te savoir à nouveau en partance. Ton bref retour en Normandie m'a fait croire à un mal du Pays, mais te voilà à nouveau dans ton périple. Je passerai de tes infos de temps à autre sur mon blog. Il me tarde de repartir Amitiés Alain

message de xav le 23-02-2008 à 22:39
  Merci. Et re-merci pour le lien dans ton blog.


Antakya (Antioche) 11-02-2008
Wow, les hotels sont chers ! C'est deja l'Europe ici ! Bien que l'on sente l'influence de la Syrie dont la frontiere est a 50 km (pour les syriens la province prise par Attaturk ou cedee par les francais vers 1920 fait toujours partie de la Syrie), on voit des hommes en costume et cravate, les prix sont souvent affiches, les poulets sont vendus emballes avec une date de peremption etc... Hereusement pour moi, les gens comprennent l'arabe ici, ca me laisse le temps de me mettre au turc.
A part les hotels, le prix des choses est assez raisonnable, et, comme en Syrie, il n'y a pas un grand ecart entre un repas dans une gargote et un restaurant semi-luxueux. Quand a la nourriture, mes papilles sont en emoi. C'est divin et tres varie. Les doner kebab sont a tomber par terre, chaque resto les fait a sa maniere, le houmos est tres bon, le kunefe est une patisserie grillee faite de couches de fromage et semoule qui baigne dans un sirop de glucose. Je suis impatient de gouter un plat qui s'appelle "l'imam s'en est evanoui".

Antakia (Hatay pour les turcs) est une ville qui vaut le detour, ne serait-ce que pour son musee de mosaiques byzantines, je n'en n'ai jamais vu d'aussi belles (Esme t'es verte hein, t'inquietes j'ai pris des photos). Il y a egalement un grand bazar (un souk quoi) dans le vieux quartier avec de belles maisons ottomanes (souvent en ruines) et la grotte de St Pierre, premier lieu de culte chretien, est l'occasion de faire une petite marche a partir du centre ville. Je paie 18 euros pour l'hotel (je suis sur que je me fais pigeonner), je pars donc demain malgre l'envie de tester tous les restaurants de la ville (et il y en a pas mal).
message de oly\'s family le 12-02-2008 à 23:29
  ah, je commençait à m'inquiéter de ne plus avoir de nouvelles, bon, si tu es sur la route, c'est que tout va bien^^, à bientôt frérot

message de curt le 13-02-2008 à 18:34
  Hey Xavier! Spent some time with Pierre in Denver recently and he told me about your site. Pretty Cool! Safe travels, and best wishes.

message de xav le 23-02-2008 à 20:52
  ben vous pouvez toujours m'envoyer un sms si vous avez un truc urgent j'allume mon portable quand j'ai besoin d'un reveil


Antakya (Hatay) 13-02-2008
J'ai reussi a trouver le Monde ici, c'est fou. Bon celui du we avec le supplement argent, pas de chance.
Je lis que le senat a bien caviarde la loi sur les OGM. Ah, le bon vieux temps ou les lobbies fournissaient directement a certains senateurs les amendements tapes dans la police de caractere du senat. Au niveau europeen (donc francais) une plante est consideree comme sans OGM si elle contient moins de 0.9% d'OGM. J'aimerais que l'on mixe 0.9% des genes des futurs enfants de ceux qui ont vote cette loi inique avec des genes de crapaud, on verra ce qu'ils en pensent !

Osmaniye - Karateppe 15-02-2008
J'ai tellement de choses a dire que je ne sais pas par ou commencer.
Arrive dans cette paisible ville de province, je commence a chercher un hotel en marchant pendant 2 heures, pour finalement demander mon chemin a un vendeur de rue. Nous allons dans une echoppe ou l'on m'offre un jus de grenade et on m'emmene a un hotel pas cher proche, celui de mon guide ayant ferme (je pouvais toujours chercher !).
Le lendemain, au lobby, devant l'habituel squat de buveurs de the qui passent le temps, je me renseigne pour aller a Karateppe (le reel but de ma visite a Osmaniye). Pas pratique en bus, 50 TL en taxi. Trop cher. Un jeune homme, Ville, se propose de m'y emmener si je lui paye le plein (l'essence est ici plus chere qu'en France). C'est parti, au passage nous prenons Maria, qui parle anglais (ca aide mon turc n'est pas encore tres developpe c'est le moins que je puisse dire).

Nous visitons Karateppe, un site hittite peu fouille mais magnifique. Je fais connaissance avec mes compagnons et me voici invite pour quelques jours chez la famille de Maria. Que c'est bon la fin de l'ostracisme ! Ici tout le monde mange dans la meme piece et je peux discuter librement avec les femmes musulmanes.
Osmaniye est la ville des cacahuetes et du jus de carottes rouges. Hier j'etais dans un restaurant qui propose plus de 20 types de kebabs differents !

Fort comme un turc 16-02-2008
Les turcs sont des gens fiers de leur pays et de leur culture. Attention a ne pas les confondre avec des kurdes, les 2 peuples se sentent tres differents. Les mauvaises langues vous diront d'ailleurs que les turcs qui emigrent en Europe sont en fait des kurdes qui se disent turcs. De ce que j'en ai vu en quelques jours ils n'ont pas grand-chose a nous envier, leur monnaie est forte, l'economie s'est bien remise de la crise, et toutes les maisons ont l'eau chaude aux panneaux solaires ! Je veux dire que question "societe de consommation" et "confort", un français pourrait facilement vivre ici.
C'est vraiment un pays a part, qui n'a rien a voir avec tous les pays musulmans que j'aie pu visiter jusqu'ici. Si j'osais, je dirais que c'est un islam a l'europeenne, integre dans une societe laique. Mais attention, la laicite n'a pas ici le meme sens qu'en France, j'en parlerais plus tard.
En tout cas, je comprends aujourd'hui que certains turcs ne veulent pas faire partie de l'Europe, qui les obligent a trop de concessions sur leur traditions (je parle de leurs magnifiques verres a the, pas des armeniens), alors qu'eux ne se sentent ni arabes, ni europeens, mais turcs.

La montagne 17-02-2008
Aujourd'hui nous sommes alles dans la montagne, ou les habitants d'Osmaniye ont installes de petites maisons en bois au coeur de la foret. Ici tout le monde se connait et s'invite a boire le the au coin du feu. La ville leur a propose d'installer le courant mais ils n'en veulent pas. C'est un endroit pour etre tranquille, proche de la nature et loin de la television, omnipresente dans les salons. Cela me fait penser a la Finlande ou les gens ont egalement de petits chalets sans electricite au bord d'un lac pour passer le week-end. Je n'ai jamais rien vu de semblable en France, nous preferons emmener tout notre confort avec nous je pense.

Les garçons viennent ici tous les week-ends pour chasser (helas egalement le sanglier qu'ils ne mangent meme pas) et les familles viennent passer les 3 mois d'ete en altitude (tout en travaillant) afin de fuir la chaleur etouffante de la ville. Nous avons passe la journee au coin du feu (il pleuvait dru) a discuter, chanter, griller des saucisses turques. Au passage j'apprends que la viande de porc-epic (un animal noir et blanc avec des epines sur le dos c'est bien ça non?) est un remede radical et plus efficace que les medicaments contre les hemorroides. A bon entendeur...

Il y a un tresor dans le coin. Lorsque les français sont partis dans les annees 20, ils ont interdit aux habitants de sortir pendant 2 jours et ont enterre tout ce qu'ils ne pouvaient emporter avec eux dans la debacle. C'est sans doute trop profond pour le detecteur de metaux et le barrage gene la detection de toutes façons. Donc si vous avez des infos ou etes prets a vous lancer dans une chasse au tresor, on peut s'arranger...

Osmaniye 18-02-2008
J'ai passe vraiment du bon temps chez la famille de Maria, avec ses parents, le petit Orsan, Ohran, Firma, Hadji et Odja. J'avoue que je n'aurais pu rever mieux afin de decouvrir la Turquie. Le pain turc (ekmek) est divin, a base de farine noire, cuit au soba (fourneau) dans un plat a tarte et legerement leve, que l'on peut fourrer de multiples choses. J'ai decouvert egalement le çoklık (ortographe incertaine), un fromage fait a partir de petit lait : ca picote au debut mais c'est tres bon. Comme en Syrie on boit de l'ayran, du lait sale avec un peu de yaourt, j'aurais beaucoup de mal a m'en passer maintenant. Globalement la nourriture est assez epicee, au bout d'une semaine je dois avouer que j'ai le palais en feu.

Anamur fantome 19-02-2008
Quand le bus m'a depose a 5h du matin au bord de la route, j'avoue que je me suis demande ce que je suis venu faire dans ce bled... Mais aussi incroyable que cela puisse paraitre, un troquet ou j'ai pu boire du the et une soupe de poulet etait ouvert. Je n'etais visiblement pas le seul a me faire debarquer a cette heure. Je suis ensuite alle au bord de mer, sur un longue plage de sable fin voir le lever du soleil. Ah, je ne pourrais jamais me passer de la mer et du bruit du ressac.
Anamur est une petite ville balneaire pas encore sur-developpee car enclavee dans les montagnes et desservie par une route un peu difficile. C'est ce qui fait son charme d'ailleurs. C'est la ville de la banane, il y a des serres jusqu'au bord de mer. Mais cela devrait changer car bientot une 4 voies la connectera decemment au reste de la Turquie. Il y a malgre tout pas mal de monde pour un mois de fevrier, le bord de mer n'est pas si fantome que ça, je suis mauvaise langue.


Anamurium 20-02-2008
Bon je voulais ajouter des photos aujourd'hui mais j'ai perdu un cable. Ce sera donc pour plus tard.
Je loge au bord de mer dans un 3 etoiles pour 25 TL, tellement bien negocie que je me suis fais virer sous pretexte que "oh, nous n'avions pas compris que vous restiez 2 nuits, desole la chambre est reservee". Bon le coin ne manque pas d'hotels, je me fais emmener a un autre 100 m plus loin.
Le site d'Anamurium est assez loin de la plage, je prends un dolmuş pour le centre ville puis je marche le long de la route vers le site. Et bien entre midi et deux ce n'est pas une bonne idee ! Apres une heure de marche un bus passe enfin et me prend pour le dernier kilometre, gratuitement. Le site est magnifique, une grande ville romaine tres bien conservee (mieux qu'une ville morte en Syrie) a flanc de colline et au bord de la mer, au milieu d'une flore mediterraneene en pleine explosion. Et tres grand aussi, au moins 3 km en longueur. On peut facilement y passer la journee. C'est deja le printemps ici, le site est couvert de fleurs et de plantes aromatiques.

Side 21-02-2008
Adios Anamur. Petite leçon de turc : le u se prononce "ou", le ü "u", le o "o", le ö "eu", le s "s", le ş "ch", le c "dj", le ç "tch", le i "i", le ı "e", le ğ ne se prononce pas et le r est fortement roule. Voila vous savez lire le turc !
La route de montagne au bord de la mer, penible mais tres belle, laisse place apres 50 km a une 4 voies sur la plaine. D'un coup la physionomie de la cote change completement et tout n'est qu'une succession ininterrompue de complexes 4 et 5 etoiles. J'entre dans la Turquie balneaire.
Side est une minuscule ville tres touristique. Je vois d'ailleurs mes premiers touristes depuis mon entree dans le pays. Anglo-saxons, francophones, allemands, ils se deplacent en groupe de 10, parlent et rient tres fort. Que font-ils ici en fevrier ? Tout est deux fois plus cher qu'ailleurs (5 TL le döner au lieu de 2), tout le monde parle anglais et les prix sont indiques en euros ! J'ai la meme impression qu'en debarquant a Playa Del Carmen, au Mexique. Evidemment ce n'est rien compare a la haute saison me confirme un local avec une lueur d'impatience dans les yeux. En plus j'ai negocie severe l'hotel (20 TL la nuit), j'ai du reserve 3 nuits.
Mais je ne regrette pas, malgre tout cela, la ville a un charme fou. Il y a des batiments romains a chaque coin de rue, des morceaux de colonnes romaines trainent partout, les maisons modernes s'adossent a des murs vieux de plus de 1500 ans. On pourrait crier au crime, mais il y a tellement de villes romaines en Turquie qu'on n'est pas a une pres...

Aspendos 23-02-2008
Un petit coup de bus de Side vers Manavgat, puis re-coup de bus et 4 km a pied, la broutille. Mon lonely explique que c'est le plus beau et le plus grand theatre romain d'Anatolie, renove par Ataturc et encore en fonction, blablabla. Le fait qu'il soit renove permet de comprendre comment fonctionnait un theatre romain, mais question taille et compare au Velodrome de 60 000, je me demande comment ils peuvent y caser 15 000 personnes. En tassant bien, peut-etre. C'est vrai que je commence a en avoir vu quelques uns, des theatres romains.
L'ensemble du site est assez sympathique, des collines rocailleuses anciennement colonisees par des hittites, un grand nymphee, il reste les 4 murs d'une basilique byzantine, un aqueduc, un stade. Mais bon, vous l'aurez compris, la visite de ce site n'est pas indispensable.

Side 24-02-2008
Cette ville est charmante malgre le flot continu de touristes issus des complexes hoteliers alentours qui coulent le long du petit port de peche. Je suis etonne par le nombre de magasins de vetements ici, est-ce que les gens vont en vacances pour s'acheter des adidas ou un jean D&G ? Visiblement oui. D'ailleurs les bracelets d'hotels sont un bons moyen pour les commerçants de reperer le chaland. Bon j'arrete de faire la fine bouche, nous ne sommes qu'en fevrier. Je me demande comment les turcs vivent dans cette ville. Peut-etre payent-ils en livres turques les prix indiques en euros ?
Il y a ici le plus grand nymphee romain que j'aie jamais vu (en mauvais etat), et la ballade parmi les ruines en libre acces est tres agreable. Les temples du bord de mer (il en reste 5 colonnes), vision tres romantique au coucher du soleil, etaient entierement constitue de marbre. C'est ce qui m'impressionne le plus ici en fait : l'utilisation dans quelques batiments de marbre d'un blanc etincelant, de grande qualite.
J'ai trouve une bonne adresse pas chere pour des sandwiches de filets de poisson grille, un bateau qui mouille dans le petit port. Le bonheur se resume a quelques mots : balık, ızagara, ekmek, salada. La un client me conseille si je vais a Trabzon de passer quelques jours a Çavara Uzungöl, le paradis sur terre parait-il, et d'y manger du kuymak.

Antalya 25-02-2008
J'ai beau me la jouer International Traveller niveau 3, je me fais regulierement arnaquer. Je connais tous les trucs (par exemple ne jamais dire oui avant de discuter le prix), mais un moment d'inattention, de faiblesse, ou un sentiment de confiance suffit. Vous marchez 50 m., mettez les pieces dans votre poche puis vous vous dites "Tiens, mais il m'a arnaque celui-la". En general plus tard dans la journee, vous eprouvez une grande fierte d'avoir paye le prix local, parceque vous parlez quelques mots de la langue, que vous avez une tete de "On ne me la fait pas", ou simplement parceque vous tombez sur quelqu'un de sympathique.
Antalya est une ville magnifique, un melange de Marseille par la taille et le port, Aix pour la proprete et Bonifaccio pour le paysage. Contrairement a Side, il suffit de sortir de la vieille ville pour avoir des tarifs normaux. Je suis dans un pension sympathique dans la vieille ville, un classique a backpackers (les nuits ne sont pas cheres, beaucoup de services sur lesquels ils se rattrapent). Je vais rester une petite semaine du coup.

Perge 26-02-2008
Voila une ville grecquo-romaine a l'architecture originale. Tres beau site. Les differents batiments publics flanquent une longue voie a colonnades au bout de laquelle une fontaine ammenait l'eau a la ville. Deux nymphees pres des thermes et de la palestra, a l'entree de la ville, ainsi que d'etranges fortifications grecques. Une tres belle agora romaine, et l'indecrottable theatre en dehors de la ville, innaccessible pour cause de chutes de pierres (tant mieux, j'en ai ma claque des theatres). Pour une fois la necropole n'est pas entre le complexe stade/theatre et la ville, mais sur l'acropole, une colline pierreuse. J'y monte passer quelques temps, car je sens bien que mes petits hittites s'etaient installes la, je commence a les connaitre. Une bonne position defensive avec de la caillasse, il n'y a que cela de vrai pour eux. Je suis impatient de voir Hattuşa.
La montee etant rude et les herbes hautes, il n'y a aucun touriste sur l'acropole. Pourtant la vue sur le site est superbe. Je trouve une grotte pour piqueniquer car il fait une chaleur d'enfer. C'est le royaume des tortues ici, j'en ai croise quelques unes dont un couple qui m'a fait beaucoup rire (c'est tres bruyant une tortue qui se deplace). Elle se suivaient dans un petit sentier a tortues, puis me voyant la premiere s'arrete net et me scrute intensement (c'est tres vif malgre les apparences). Elle hesite, se demande si je suis un danger immediat puis j'entends "toc toc". La deuxieme ne voit rien, s'impatiente, lui donne des coups de boules dans l'arriere train et lui demande "qu'est-ce que tu fous, avance". Pas de reponse, alors elle monte sur le dos de la premiere pour voir ce qui se passe. Le male lui dit "degage de la, je suis coince" en se tortillant des fesses. Sa compagne descend puis j'entends a nouveau un "toc toc" d'impatience "Mais avance bougre d'ane". Et oui elle ne peut pas doubler et visiblement je ne lui fait pas peur. La premiere serait bien restee la, a attendre que je m'en aille mais sous la pression de sa caracterielle de compagne ils prennent une voie de traverse qui m'evite de quelques metres.

Antalya 27-02-2008
Quelle belle ville. Assez touristique certes mais assez grande pour que les bus de teutons soient dilues dans la masse. Le musee, au bout de la ligne de tramway, est interessant surtout pour ses nombreuses statues romaines. Dans certaines pieces on se croirait a une "God Party" avec tout le gratin de la mythologie grecque et romaine et quelques squaters comme Hadrien ou Trajan.
J'imagine leurs discussions, en train de siroter du nectar. "Tu connais pas la derniere ? Zeus s'est encore tape une mortelle. Vu que le coup du cygne c'est un peu surfait, il s'est transforme en ane. Elle n'a pas du s'en remettre la pauvre." "Ah celui-la, il a vraiment une bite a la place du cerveau." Ou encore "Comme elle se la pete Aphrodite, depuis que les mortels ont invente internet. Regarde-la avec ses lunettes de surfeuse, c'est ridicule." "Tu m'etonnes, elle peut se le permettre, ca marche bien les affaires pour elle". Et Nemesis qui rumine dans son coin en se demandant si elle ne va pas nous balancer un grand cataclysme dans les dents afin que l'homme se rappelle qu'il n'est rien face a Dame Nature.

Termessos 28-02-2008
Il va être temps de quitter Antalya, j'avais gardé le meilleur pour la fin. Le site est au milieu d'un parc national montagneux et à 9 km de la route. Ma pension proposa de m'intégrer à un tour, 35 TL pour 3 heures de visite, c'est une bonne affaire. Mais d'après ce qu'en dit le lonely il me fallait plus. J'essaie de partir tôt le matin, mais ce n'est pas évident ici, il y a toujours quelqu'un avec qui discuter des heures durant au petit déjeuner. Mieux vaut avoir un programme flexible mais ces rencontres sont très agréables. La plupart du temps j'avoue que je ne prends plus de coordonnées car c'est quasiment impossible de rester en contact après deux-trois échanges d'emails. Tout s'étiole, il faut savoir se contenter du plaisir de la rencontre.
Je prends un dolmus pour la gare routière puis un autre vers le site. Le bus me dépose à un croisement, et je vois la fameuse route de 9 km que je n'ai pas envie de grimper. Ca va être stop ou taxi et ce n'est pas gagné, sur ce chemin désert. Diantre, je ne vois qu'un seul taxi qui attend le touriste de la journée (c'est moi). Nous sommes fait pour nous rencontrer. Je m'approche, il sort de sa voiture, m'offre une cigarette et nous engageons sereinement la négociation. Finalement j'opte pour aller simple a 15 TL, mais c'est bien parce qu'il n'y a pas un pecos aujourd'hui. Il me montre même que cela fait 22 au compteur. Nous arrivons presqu'au sommet de la montagne, la tête dans les nuages. Je comprends bien que ce site ait été imprenable.
Voilà de la belle ruine romaine, noyée dans la forêt, avec un théâtre qui donne sur le vide et deux impressionnantes nécropoles.
Les seuls visiteurs de la journée furent 3 couples, français, autrichien et tchèque. Le site est majestueux par la nature qui l'entoure. J'ai même croisé un énooooorme sanglier, avec plein de poils dans les oreilles.
Je retourne à l'entrée du site vers 17h, ouf il reste une voiture j'ai de la chance. C'est un jeune couple tchèque passionné d'escalade (y'a des spots dans le coin) qui arrive juste après moi. A quelques minutes près j'étais bon pour une marche nocturne. Du coup nous visitons la fameuse grotte de Karain (c'est une grande grotte, voilà voilà), puis il me déposent en route.
message de Marie-Noël le 22-03-2008 à 20:37
  Heim! Tu l'as vu de près ton sanglier. Vous êtes restés longtemps à vous regarder ?

message de xav le 01-04-2008 à 15:02
  Nous étions à 10 m. mais il ne m'a même pas vu ; ou plutôt il ne m'a pas senti, avec la vue qu'ils ont. Je l'ai suivi mais il m'a repéré et a tracé.


Pamukkale 29-02-2008
Pamuk kale (forteresse de coton) est un petit bled de 2 000 habitants et une trentaine de pensions/hotels. J'en trouve une a 20 TL, me laissant convaincre par le "very beautiful breakfast". Ici les gens se disent bonjour dans la rue, et chacun attend vaillamment la haute saison.
La ville est célèbre pour ses concrétions calcaires (une source chaude descendait le long de la colline et en refroidissant le calcaire s'est déposé pendant des siècles) et son site romain, Hiérapolis.

Aphrodisias 01-03-2008
Quelle journée ! 4 heures pour arriver au site. En partant de Pamukkale il faut prendre 4 bus en sautant de croisement en croisement. Tout se passait bien jusqu'à Karacasu (prononcer Karadjasou). Oh que je n'aime pas arriver dans un otogar vide, ça n'est jamais bon signe. Bon une heure d'attente avant le prochain dolmus pour Aphrodisias. En attendant je fais du stop, ça passe le temps mais ne m'avance pas, hélas.
Le site est beau, propre, mais il ne reste rien du temple d'Aphrodite excepté le propylé. Il y a une immense agora avec un bassin qui doit bien faire 150 mètres de long. Dans tous les sites romains de cette région, l'agora est un élément majeur de la citée, bien aménagé. En fait les romains passaient leur journée à glander dans l'agora, pendant que les femmes bossaient à la maison. La journée d'un romain pouvait être chargée : faire du sport à la palestre, se laver aux bains, assister a une réunion à l'odeon, acheter de l'huile d'olive à l'agora, y rencontrer des amis et passer trois heures à discuter et jouer, rentrer à la maison pour se faire engueuler car on est en retard pour le théâtre.
2h30 pour le retour à Pamukkale c'était un peu plus optimisé.

Hiérapolis 02-03-2008
Le site est juste au-dessus des traversins de calcaire, à Pamukkale. Je n'en ai pas trop profité en raison d'un crachin normand et un bon orage en fin d'après-midi. La ville était très étendue mais peu de choses sortent de terre. Il y a bien sûr la nécropole, le théâtre, une basilique, une cathédrale, l'agora et une belle voie (avec des latrines) qui a été protégée par le dépôt de calcaire.

message de Marie-Noël \"une normande à Alep\" le 22-03-2008 à 20:27
  Le petit crachin normand ... mais quelle belle verdure !!! Merci pour tes news avec photos. Bon chemin et bonne Pâques. Marie-No

message de gwen le 26-03-2008 à 14:26
  salut Gzav!! je te rejoins sur ce site, déjà bien rempli...bonne suite de route.


Piencourstan 30-03-2008
Le lecteur attentif aura noté que j'ai quitté la Pamphylie sans entrer en Lycie. Le moins attentif aura constaté qu'il n'y a plus de news. Quand je n'écris plus, c'est que je suis en France ! Toutes les vieilles et mauvaises habitudes reviennent et je n'ai plus le temps d'écrire.
J'ai coupé par les terres, puis douze délicieuses heures de bus de nuit m'ont emmené à Istanbul où j'ai pris l'avion pour la France. J'y ai rejoint mon père, qui lui aussi vient de partir pour un grand et très long voyage. Il est parti dans sa maison, tranquillement. Nous avons parlé de la mort, à Marmousa, avant le carême. Paolo me disait que la mort tire la vie en avant, qu'elle est son moteur. Quand à moi la mort m'accompagne tous les jours depuis la mort de mon parrain, Marcel. Je sens bien qu'elle fait partie intégrante de la vie, qu'on ne peut les séparer et que la vie serait totalement impuissante sans la mort ; mais je sens aussi que beaucoup de choses m'échappent encore.
De retour à internet haut-débit, je range le site et il m'arrive de regarder des conférences, cela ne demande généralement qu'une heure de temps au calme. J'en ai découvert une très récemment que je vous recommande, Nous vivons dans l'oubli de nos métamorphoses, une réflexion très intéressante sur les rôles que partagent la vie et la mort. Un passage sur la reproduction des cellules ferait frémir physiciens et cosmologistes en herbe.
Bon, mais je repars pour Istanbul très bientôt, et je dois me trouver un appareil photo numérique digne de ce nom car le mien a définitivement rendu l'âme ; c'est très fragile ces bêtes là.
L'hiver aura été court et pas très froid, c'est bientôt parti pour le printemps !
message de Alain Gestin le 03-04-2008 à 22:03
  Que la phrase de Paolo te tire vers l'avant dans ce qui est arrivé. En pensées. Bien à toi alain

message de Flo le 11-04-2008 à 11:14
  Bonjour Vous!

message de Marie-Noël le 14-04-2008 à 00:49
  Etais tu auprès ton père quand il est parti ? Ton voyage va peut-être changé de couleur du moins intérieures mais ton père en sera peut-être d’autant plus présent. En tous les cas je te le souhaite. Quel parcours de vie que ce voyage ! Beaucoup de chose t’échappe . Moi aussi …Mais tu as raison de te familiariser avec la mort. Elle est là. Elle définit la vie. Tu en seras que plus vivant. « La mort tire la vie en avant »… oui Nous allons tous vers le même objectif : notre mort. Mais comment y allons nous ? … seul. Vers quel accomplissement ???? Ce que ma foi me dicte et ce à quoi j’essaie de croire. Il n’y a pas de résurrection sans mort. Et il n’ y a pas de mort sans résurrection. L’obscurité s’efface derrière la lumière. Cela je le sais ainsi je peux continuer d’espérer. Je te souhaite de goûter la présence de ton papa. Il continuera à te conduire. A bientôt à Istamboul par tes nouvelles. désolée pour ton lien. Mon ordi n'a pas tous les neurones pour l'intégrer. Marie-Noël