Syrie Orientale 2007
Titre de la news Date

Palmyre (Tadmor) 18-10-2007
Citee caravaniere au coeur du desert, immense site d'acces libre. Impressionnant mais il reste tant de choses a faire, meme la grande colonnade (voie principale) n'a pas ete completement fouillee.
Le site etait peuple des le neolithique, lorsque le climat etait plus clement. Les archives de Mari parlent de Palmyre des le IIeme millenaire. Controlee par les assyriens puis les perses, la ville est ensuite conquise par Alexandre. Suite a l'effondrement de l'empire seulecide, la situation de Palmyre est precaire, entre l'empire romain et parthe. Mais la cite, avec une grande dexterite politique, joue l'intermediaire entre les grandes puissances voisines. Il de l'interet de tous que le commerce caravanier persiste et Palmyre garde une certaine independance, jusqu'en 41 BC, prise par Marc Antoine elle passe sous controle romain. Suite a la chute de l'empire nabateen et de Petra en 106 AD(principale concurrente economique), et de son independance accordee en 128 AD par Hadrien, la cite devient immensement riche grace aux taxes sur le commerce caravanier. Resistant avec succes aux attaques sassanides, son ambition augmente demesurement. La reine Zenobie, qui gouverne suite a la mort de son mari, est le symbole de l'apogee et de la chute de la cite. Adrien offre une solution politique au conflit qui oppose Palmyre a Rome, mais Zenobie se declare imperatrice, son fils imperator caesarus augustus et fait battre de la monnaie a son effigie. C'est est trop pour Rome et la cite chute en 271 AD, et ne retrouvera jamais sa gloire passee. Elle prend le nom de Tadmor lorsqu'elle est conquise par les arabes en 634.



En arriere plan le qalaat Ibn Maan, forteresse arbe. Le monumental temple de Baal.



Tombeaux palmyreens. La visite se fait a heure fixe, vous devez vous trouver un chauffeur, mais cela en vaut la peine.



Le theatre et le Tetrapylon.



Le site est tres touristique, si vous faites une ballade en chameau au lever du soleil negociez tres dur. Et couvrez-vous, le desert est glacial la nuit.


Mari 23-10-2007
Mari, cite de legende, dont il ne reste plus grand chose a voir, est nee vers 4000 BC. Apparemment son urbanisme fut pense en une seule fois en relation avec son reseau d'irrigation. Au bord de l'Euphrate, elle prospere au IIIeme millenaire grace a l'irrigation et de nombreux liens commerciaux. Elle avait des liens politiques etroits avec Ebla. Mari est absorbee dans l'empire akkadien vers 2350 BC, puis reprend son independance sous les amorrites vers 2000 BC et prospere de nouveau. On y a decouvert plus de 15 000 tablettes en cuneiforme akkadien. La ville fut presque totalement detruite par Hammourabi en 1758 BC et tomba lentement dans l'oubli.



Palais du IIIeme millenaire. Salle du trone du palais de Zimri-Lim (IIeme millenaire)



Entree du palais de Zimri-Lim, ou se situait la statue de la deesse au vase jaillissant (de l'eau sortait de la vasque).

Doura Europos 24-10-2007
Citee antique au bord de l'euphrate et au coeur du desert. Il y a sur le site de nombreux temples (Artemis, Zeus, Adonis, Atargatis, Bel, Gadde), une synagogue (et ses fameuse fresques au musee de Damas) ainsi qu'une chapelle (240 AD), premier lieu de culte chretien en Syrie.
D'origine incertaine (Dura signifie forteresse en arameen), la ville telle qu'on la voit aujourd'hui fut fondee par les seulecides vers 300 BC. Conquise par les parthes au Ier BC, puis par les romains en 164 AD qui la renforcent afin de faire face a la menace des sassanides, qui la rasent en 256 AD. Elle tombe ensuite dans l'oubli et est redecouverte en 1920.



Porte de Palmyre. Vue sur l'Euphrate. Temple de Baal.


Terqa & Tel Massaikh 25-10-2007
...


Tell Sheikh Hamad 27-10-2007
Ce serait l'ancienne capitale de l'empire assyrien au XIVeme BC, Dur_Katlimmu, mais l'hypothese est controversee. C'etait en tout cas une capitale regionale. Apres quelques periodes de troubles dues aux invasions des peuples de la mer, la ville prospera de nouveau, ses 4 km de murailles formant une ville de plus de 100 ha au VIIIeme BC.



Les tells (il y en a beaucoup en Syrie) sont des collines artificielles.

Tell Halaf 29-10-2007
L'occupation du site remonte au debut du Veme millenaire, ce qui en fait la plus ancienne civilisation de Syrie (culture Halaf). Abandonne, le site fut de nouveau occupe par les arameens (neohittites) au Ier millenaire puis conquis par les assyriens au IXeme BC. Les statues datent de la fin de l'epoque arameene.


Tell Mozan 30-10-2007
Ancienne Urkesh, capitale de l'empire hourrite, qui naquis a la chute de l'empire akkadien a la fin du IIIeme millenaire. C'est une ville sainte hourrite, siege du pere des Dieux, Kumarbi. Cette civilisation, peu etendue geographiquement, est tres particuliere et peu connue. Il est etrange qu'elle n'ait pas ete balayee par les super-puissances de l'epoque. Cela est peut-etre du a sa position geographique particuliere ou bien une certaine forme de respect ou de crainte religieuse.



Sous le dome, ce que l'on prend au premier abord pour un puit est en fait un lieu de culte, en quelque sorte un espace vers l'au-dela ou le pretre officiait. Chez les hourrites les dieux ne parlaient pas directement aux hommes mais par l'intermediaire de signes.

Tell Brak 31-10-2007
On y a decouvert un palais akkadien (2400 BC) et un palais mitanien (1500 BC). Le site est celebre pour son temple aux yeux (3000 BC) appele ainsi en raison des nombreux ex-votos en forme d'oeil qu'on y a trouve.



Moi j'y ai surtout vu une mer de tessons de poterie. En octobre on recolte le coton dans la Djesireh.

Raqqa 02-11-2007
Petite ville un peu paumee au bord de l'Euphrate, mais qui conserve de nombreux vestiges du passe. Fondee par Alexandre selon Pline, elle devient plus tard un enjeu strategique entre les sassanides et les byzantins (qui se prennent une tole en 531 AD). Les arabes lui donneront le nom de Raqqa, siginifiant "terre plate" ; la ville prend de l'importance sous les abbassides. Pillee par les mongols en 1258 elle tombe dans l'oubli.



Porte de Baghdad (XIIeme AD). Enceinte abbasside (VIIIeme AD) au coeur de la ville.

Resafe 03-11-2007
Les murailles construites par Justinien (VIeme AD) forment un rectangle de 500m par 400m. Impressionnant site au milieu du desert (difficile d'acces), Resafe devient la frontiere entre les empires romains et sassanides apres la chute de Doura-Europos. La ville devient celebre en 305 AD apres le martyr de Serge, soldat romain chretien ayant refuse d'honorer Jupiter. Au Veme siecle la ville prend meme le nom de Sergiopolis, elle atteint son apogee sous le regne de Justinien puis tombe aux mains des sassanides en 616 AD. Prise par les arabes, les musulmans et chretiens y coexistent jusqu'au XIIIeme AD. Apres les invasions mongoles, la ville se vide de ses habitants et s'enfonce dans le sable du desert.



Porte nord, d'architecture byzantine. Vue du site, fouille par les bedouins en quete de breloques.



Eglise et basiliques



Ci-dessous, le site comprend 4 immenses citernes souterraines remarquablement conservees.